Une réflexion sur “Au gré du temps